espace-pro

L'actu

Publié le
01/07

Coachée par Pom’Idéal, Laurette rencontre un Chef

Nouvelle chair ferme jaune attribuée à Sémentis et confiée pour son développement à la société Pom’Ideal, Laurette fait sa première apparition publique au restaurant.

Premier événement public et gastronomique pour la jeune variété à chair ferme Laurette, le 16 janvier dernier à l’Hostellerie des trois Mousquetaires d’Aire sur la Lys (62). Une trentaine d’invités producteurs et négociants de plusieurs régions françaises et de Belgique ont bravé la neige pour une soirée d’information et de dégustation dans le cadre cossu de cet ancien château du fort de la Redoute.

Laurette a été sélectionnée par Hervé Dubreuil du Grocep, inscrite au catalogue français en 20 Il et attribuée à la structure Sémentis. Jean-François Philippe, gérant de Sémentis, vient d’établir un contrat commercial de développement de la variété avec François Lefebvre et André Sambussy, de la société Pom’Ideal.

« Pom’ldeal qui a pris la relève de la société Pomone au départ en retraite de son gérant il y a un an et demi, est d’abord investie dans les prestations de suivi de cultures pour un certain nombre de clients en France et en Belgique» présentent les deux associés. Elle pratique aussi le négoce, car François Lefebvre connaît la grande distribution et André Sambussy a été commercial dans le secteur du plant. Ils se lancent aujourd’hui dans le développement variétal avec cette chair ferme Laurette, eux qui connaissent bien les variétés pour mener régulièrement des champs d’essais.Laurette pommes de terre

article1

André Sambussy et François Lefebvre, société Pom’Idéal, se lancent dans le développement variétal avec Laurette.

« Le segment des variétés à chair ferme jaunes a vu apparaître plusieurs nouveau tés ces dernières années, avec une moindre clarté au niveau de la gamme. Nous pensons qu’il est important d’organiser le développement et la stratégie de distribution de la variété qui nous est confiée », ont-ils justifié. De forme allongée, yeux superficiels, peau et chair jaunes, la variété Laurette est demi-précoce à moyenne, avec une bonne productivité (113 % des témoins). Elle présente un cycle court de maturation de la peau après défanage Elle fournit un bon nombre de tubercules avec un taux de matière sèche homogène et dans les calibres correspondant à son segment. Elle présente deux types d’atouts, une bonne rusticité générale dans le sens d’une faible sensibilité à l’égermage, aux endommagements de type fracture, aux défauts internes. Elle a cependant une sensibilité moyenne à la gale commune, aux virus et au mildiou. Appartenant au groupe culinaire A, elle allie une très bonne tenue à la cuisson, sans noircissement après cuisson et des qualités gustatives qui ne se détériorent pas en conservation. Sa peau fine et lisse et ses yeux superficiels s’accommodent bien d’une dégustation avec la peau, ses lenticelles sont peu marquées.

Un développement maîtrisé

« Notre savoir-faire dans la conduite de la variété sera un point fort du développement, déclare François Lefebvre. En effet pour garantir une offre régulière de qualité à nos distributeurs. il s’agira de s’appuyer sur les producteurs et les terroirs les plus appropriés. Les producteurs qui souhaiteront entrer dans la démarche comme les sociétés de négoce devront accepter notre intervention dans le suivi technique et respecter une charte de production ».

« La démarche commerciale reste l’apanage des sociétés de négoce adhérentes, complète André Sambussy. L’idée est cependant que chaque opérateur signale et respecte les destinations qu’il approvisionne pour limiter au maximum les recoupements. Pom’Ideal sera force de proposition vis-à-vis de dynamique marketing dans le sens de la création de packagings, de communication PLV et sur internet. »

Démarche qui vise à valoriser une obtention en préservant les producteurs de plants, la production restera appuyée sur 100 % de plants certifiés. Avec Sémentis un plan de développement des surfaces de multiplication a été dressé en parallèle avec un plan de production pour la variété en consommation.

article2En 2012, Laurette a été multipliée sur 8 ha, 16 ha sont prévus en 2013 et si possible 65 ha en 2014. Côté consommation, 10 ha ont été emblavés en 2012, dans trois régions, la Picardie, la Beauce et la Champagne. Pour 2013, 65 ha sont envisagés avec quelques surfaces en zone primeuriste pour allonger la période de production. L’idée est ensuite de doubler la surface chaque année pour atteindre 250 ha en 2015.

« Quand nous disposerons de 12500 t de produits nous pourrons espérer obtenir un référencement auprès de la grande distribution », indique François Lefebvre.

Une trentaine d’invité ont dégusté les 10 préparations du chef David Wojtkowiak.

En attendant de la retrouver sur les étals des GMS, les invités partenaires déclarés ou potentiels de la démarche ont pu se régaler d’une série de préparations originales de la variété par le chef David Wojtkowiak: en savoureux blinis saumon-caviar, en étonnante glace salée pomme de terre et crème, accompagnée d’un macaron sucré vanille et pomme de terre, ou en gâteau de pommes de terre réglisse et pommes, planté de chips légèrement sucrées !

article3
Laurette en blinis, saumon au caviar, beurre, citron confit.

Potato Planet jan/fev 2013 ISSN 1955-1045